...est comme ce qui est en bas

 
https://www.astrologieuranienne.com/wp-content/uploads/2020/04/pablo-picasso.jpg

Parmi toutes les questions que me posent mes clients après avoir lu l’analyse de leur thème de naissance, celle qui revient le plus fréquemment reste : “ces aspects là (les mauvais, toujours), on peut faire quelque chose pour les éviter ? Ou puisque c’est écrit dans le thème, ça me suivra toute ma vie ?” Alors non, l’astrologie n’est pas là pour révéler quelle malédiction plane au-dessus de votre tête 😊 Et le thème suivant va vous le démontrer !

Pour ce faire, je vais vous montrer la carte d’un artiste du nom de Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno María de los Remedios Cipriano de la Santísima Trinidad Mártir Patricio Ruiz y Picasso, bien connu sous le nom (plus digeste !) de Pablo Picasso 😉

Cet article n’a pas pour but de montrer le cubisme ou le surréalisme dans l’astrologie, ni de faire un exposé sur Picasso. Mais juste de montrer comment une planète a priori négative peut apporter du positif. Et que voit-on au premier coup d’oeil ? Que son “Milieu du Ciel” (la partie la plus importante d’un thème ! L’élément qui définit l’individu dans ce qu’il a de plus personnel, de plus intime !) tombe sur l’horrible planète Hadès ! Cette planète détestée par la plupart des astrologues uraniens pour ses sombres significations : laideur, saleté, pauvreté, maladie, tristesse, spleen… Rien n’épargne la planète des morts. Ce sombre Picasso serait-il né sous de mauvaises étoiles ? D’autant plus que sur la branche face au Milieu du Ciel se trouve Admète qui parle d’immobilisme, de repli sur soi, de renfermement. Mais aussi de la matière première ! Associez Hadès et Admète et cela vous donne un signe de pauvreté !

Pourtant, ce serait mal connaître l’ami Pablo que de l’affirmer si vite ! En effet, Pablo Picasso est bien né dans un famille pauvre et frappée par la maladie et le deuil. La mort de sa soeur aînée va d’ailleurs le pousser à se renfermer sur lui-même et à ne se consacrer exclusivement qu’à son art (Admète donc). Mais face à ce terrible Hadès se trouve un mi-point passionnant qui rendra Picasso unique au monde : le mi-point Vénus/Zeus qui est un mi-point très fréquemment activé chez les grands artistes. Vénus c’est la beauté, Zeus la production. Le Milieu du Ciel (l’individu donc) va alors produire de la beauté : de l’art ! Et quelle sera la toute première et marquante signature de Picasso ? Sa période “bleue”.

Cette période va démarrer après le suicide (Hadès et Admète) de son ami artiste (Vénus/Zeus) Carlos Casagemas. Et lors de cette période à la teinte si particulière (qui ne connait pas l’expression “avoir un coup de blues” qui définit, par cette teinte, la notion de mélancolie ou de tristesse), Picasso va particulièrement s’atteler à peindre… des pauvres, des mendiants, des malades, des aveugles, s’évertuant à ainsi illustrer la vieillesse, la mort et la mélancolie propres à Hadès !

Nous voyons donc que cette planète, tant et tant détestée, n’était pas là que comme une malédiction ! Mais qu’elle allait apporter la signature et la célébrité de ce peintre qui commença pauvre… et finit par être le peintre le plus riche de son vivant et l’un des mieux cotés au monde ! Cela pouvait-il se voir dans son thème ? Que oui !

Tout d’abord, notons que Vénus et Zeus qui, ensemble, signe la pratique artistique de Picasso, se trouvent voisines de Kronos et Point Vernal. La première parle de grandeur, d’importance, et la seconde de mondialité, du public. Ensemble, elle nous parlent d’un rapport avec le monde en grand, d’un impact sur un public très large. Puis, nous pouvons trouver dans son thème un magnifique carré formé par Mars (l’action ou l’activité, le geste), Apollon (le succès, la médiatisation, la spécialisation), Pluton (l’évolution, la croissance, la transformation) et Cupidon (la société, les arts, la culture). Nous avons donc là en tout premier un carré de planètes qui indique que ses gestes (Mars) auront du succès de par son talent et sa précision (Apollon) et contribueront à transformer et faire évoluer (Pluton) l’art et la culture dans la société (Cupidon).

Mais aussi, nous remarquerons que la Lune (la popularité) tombe sur Vulcain (la puissance, Vulcain augmentant tout ce qu’il touche), au mi-point d’Apollon/Jupiter (un mi-point de grand succès), tout en touchant à nouveau Zeus en haut de la carte (la productivité) voisin du Point Vernal (le monde). Vulcain, conjoint à Neptune (l’inspiration), donnera à cette dernière toute la puissance pour s’exprimer à travers l’art de ce pauvre Picasso 😉

Kevin Meunier

by Kevin Meunier

Taropeute® et astrologue, Kevin Meunier est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Tarot de Marseille, la spiritualité ou le développement personnel. Graphiste et coach vocal de formation, il deviendra journaliste pour la chaîne Baglis.TV ou artiste de scène pour le Théâtre Mogador de Paris (France).

2 commentaires

  • Vaillant Sébastien

    09.04.2020 at 15 h 14 min

    Merci pour ce bel article qui dédramatise la planète Hadès 🙂 je me demande si Hadès a aussi une grande importance dans le thème de l’artiste Frida Kahlo ou encore Vincent Van Gogh ? Je vais jeter un œil 😉

Répondre

Nous suivre