...est comme ce qui est en bas

 

astrologie uraniennePlanètestransneptuniennesLes Planètes “Transneptuniennes”

https://www.astrologieuranienne.com/wp-content/uploads/2020/07/uranian-astrology-_0008_TNP-transneptunians-planets-1280x1280.jpg

Quand on connaît un peu l’astrologie traditionnelle, on a forcément entendu parler des planètes habituelles comme le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Parfois, on connaît également le mot “Ascendant” ou les termes de “Nœud Nord” et “Nœud Sud”. Pourtant, en Astrologie Uranienne, d’autres éléments sont pris en compte, moins connus, tels que le “Milieu du Ciel” ou le “Point Vernal”. Mais surtout, ce qui fait l’originalité et l’exotisme de cette astrologie, parmi d’autres éléments tout aussi originaux, c’est l’utilisation de ce que l’on appelle des “Facteurs Transneptuniens”, dits aussi “Planètes Transneptuniennes” que l’on réduit dans le jargon astrologique en “TNP” (TransNeptunian Planets).

Ces “planètes” – au nombre de 8 – sont une exclusivité totale de l’Astrologie Uranienne (que l’on appelle aussi “l’astrologie de symétrie” ou plus originellement “l’astrologie de l’école de Hambourg”). Et, bien entendu, il n’est donc pas surprenant de rencontrer des individus interrogés quant à leur existence. Alors disons-le clairement : tout indique que ces “planètes” n’en sont pas réellement, mais qu’elles seraient davantage des sortes de vortex gravitationnels situés dans la ceinture de Kuiper, la limite des confins de notre système solaire où, d’ailleurs, évolue la planète Pluton. Mais par commodité, nous les appelons “planètes”, au même titre que nous donnons ce même nom à la Lune qui pourtant est un satellite, ou au Soleil qui pourtant est une étoile.

Ces planètes, les voici :

Dans l’ordre du plus proche de nous au plus éloigné, nous trouvons Cupidon (Cupido), Hadès (Hades), Zeus, Kronos, Apollon, Admète (Admetos), Vulcain (Vulkanus) et Poséidon (Poseidon). Certaines de ces planètes pourraient tendre au risque d’une certaine confusion. En effet, parmi ces astres au nom Grec, on en trouve 4 ayant leur équivalent Romain déjà identifié dans le système Solaire. Ainsi, Hadès se retrouve lié à Pluton, Zeus à Jupiter, Kronos à Saturne et Poséidon à Neptune. Pourtant, il n’en est rien, ces planètes étant différentes de leurs homologues latins, et il conviendra de bien les séparer.

Cupidon est la planète du couple, du mariage, de la famille, mais aussi du groupe, de la société ou des associations. Elle représente tout ce qui “fusionne”, comme avec un aimant, ou comme la gravité qui fait tenir les choses entre elles. Mais contrairement à Vénus, elle ne représente pas spécifiquement l’amour. Juste le regroupement.

Hadès est la planète de la mort, de la maladie, de la saleté, de la négligence, mais aussi du passé, de l’ancien, de tout ce qui était et n’est plus, de tout ce qui est caché ou disparu, ainsi que de l’occulte dans certains cas. Contrairement à Pluton, son homologue romain qui figure la transformation ou l’évolution, Hadès désignera ces choses qui ne sont plus, qui n’existent plus.

Zeus est la planète fétiche de la guerre, des armes, des explosions, de la mécanique, des moteurs, de l’industrie, mais aussi de la créativité. Contrairement à Jupiter, son homologue romain qui représente l’argent, la chance et la joie, Zeus est souvent impliqué dans les drames, les incendies, les attaques, mais peut représenter aussi les gamètes (spermatozoïdes/ovules) de par son rapport à la procréation.

Kronos1 est la planète de tout ce qui est haut, élevé, supérieur (contrairement à Hadès qui représente ce qui est petit, bas ou inférieur). Alors que Saturne, son homologue romain, représentera les coupures, les blessures, la vieillesse ou les fardeaux, Kronos représentera l’administration, le pouvoir, l’ascendance, la politique et les gouvernements, ainsi que l’autonomie ou le patronat.

Apollon est une merveilleuse planète qui multiplie ce qu’elle touche et ouvre tous les horizons. Elle rend curieux, assoiffé de savoir, de pratique et d’expérience. Elle est reliée au commerce, à la science, à la spécialisation. Par exemple, l’astrologie est représentée par l’assemblage d’Apollon et d’Uranus. Un individu avec son “Milieu du Ciel” entre Apollon/Uranus aura des prédispositions certaines pour l’astrologie (petit clin d’œil à mon amie Angélique, astrologue de profession, dont c’est le cas).

Admète est la planète des choses solides, matérielles, concrètes, dures, palpables et tangibles. Elle sera en rapport avec les biens matériels d’une part, mais aussi d’autre part avec tout ce qui est solide en nous (nos os, dents, cartilages…). Cette planète peut à la fois parler de ce qui est cyclique ou de ce qui est à l’arrêt, froid ou mort.

Vulcain est une planète particulière qui a pour influence d’augmenter le pouvoir de n’importe quelle planète avec laquelle elle se met en contact. Avec Mercure, on discute. Si Mercure se lie à Vulcain, on devient bavard. Avec Vénus, on est amoureux. Avec Vénus/Vulcain, on est passionné. Cette planète aura d’ailleurs été en relation étroite avec Apollon au cours des 30 dernières années, donnant un essor considérable à la fois à nos sciences qui se sont développées à vitesse grand V, mais aussi à l’industrie et le commerce, provoquant la croissance si chère à nos politiciens lobbyistes…

Enfin, aux confins du système solaire se trouve la plus évanescente des planètes : Poséidon. Contrairement à Neptune qui sera associé à la dissolution, à l’annihilation, au brouillard ou à l’affaiblissement, Poséidon sera la planète de la spiritualité, des grandes connaissances, de la moral, des idéaux et des paradigmes.

Ces planètes sont de merveilleux outils afin d’approfondir le thème d’un individu. Si vous souhaitez en apprendre davantage, retrouvez mon premier cours d’initiation à l’Astrologie Uranienne et aux découvertes d’Alfred Witte et de ses collègues 🙂

1Merci de ne pas confondre “Kronos” et “Chronos”. Cette erreur – que les astrologues ont multiplié à l’envi en associant à tort Saturne (son nom romain) au temps – est le fruit d’une méconnaissance évidente à la fois de la mythologie grecque, ainsi que de sa langue. En grec, Kronos désigne le Titan des Titans, alors que Khronos désigne une divinité primordiale, antérieure aux Titans, et associée au temps. Les deux n’ont rien à voir l’un avec l’autre et il serait enfin… “temps” de ne plus les confondre !

Kevin Meunier

by Kevin Meunier

Taropeute® et astrologue, Kevin Meunier est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Tarot de Marseille, la spiritualité ou le développement personnel. Graphiste et coach vocal de formation, il deviendra journaliste pour la chaîne Baglis.TV ou artiste de scène pour le Théâtre Mogador de Paris (France).

Répondre

Nous suivre