...est comme ce qui est en bas

 
https://www.astrologieuranienne.com/wp-content/uploads/2020/07/47993440-37805857.jpg

Peut-on vraiment échapper à son destin ? Sommes-nous capables de vraiment voir les évènements censés se produire dans notre vie et, quand bien même cela serait possible, pouvons-nous vraiment réécrire notre histoire ?

Derrière cette question aux abords galvaudés se trouvent en réalité des siècles et des siècles de réflexion humaine, de débats, d’interrogations profondes et parfois d’expérimentations (ou tentatives d’expérimentation) afin de vérifier scientifiquement les limites de nos libertés personnelles.

Personnellement, je n’ai pas de réponse à cette question. Et pourtant, on me la pose trèèèèès fréquemment, élèves comme clients ou même simplement mes proches qui s’interrogent sur le sujet. Mais je n’ai pas de réponse. J’ai un avis, une opinion, mais cela n’en fait pas une preuve. Et depuis que j’oeuvre avec l’Astrologie Uranienne, cette conviction s’affirme de plus en plus.

Il y a quelques jours, j’apprenais – comme beaucoup – le décès de Naya Rivera, star du petit écran entre autre via sa participation à la série américaine Glee qui lui apportera la consécration. La malheureuse aura été retrouvée au fond d’un lac, noyée vraisemblablement par accident (je précise “vraisemblablement” et “par accident” car la question du meurtre aurait pu se poser).

Mon conjoint m’a alors demandé : “Si tu l’avais connue de son vivant, que tu avais été un proche, et que tu lui avais fait son thème avant l’accident, est-ce que tu aurais pu voir la noyade à venir ? Et si oui, que lui aurais-tu dis ? Aurait-elle pu l’éviter ?

Pour la première question, voici ce que je peux en dire : oui, cela se voit et de manière très facile, très évidente. Voici ce que l’on en trouve.

Tout d’abord, dans son thème de naissance, on trouve un mi-point important, NE/HA (Neptune/Hadès) qui nous montre les maladies ou accidents en rapport avec l’eau, qui tombe justement sur le mi-point MC/SO (Milieu-du-Ciel/Soleil). Or, ce mi-point désigne l’individu, son vécu, ainsi ce qui arrive à son corps. On pourrait donc dire que, de naissance, dans son thème, apparaît le risque de mourir noyé !

Or, c’est pile au moment de son décès qu’apparaissait en direction d’arc son Ascendant (qui désigne le rapport avec les lieux). Donc on voit le lieu (AS) qui apporte un malheur par l’eau (NE/HA). Et toujours au même moment, Neptune en transit effectuait une rétrogradation sur ce même endroit. Donc Neptune apparaissait deux fois comme un impact majeur sur son thème natal. Neptune, la planète de l’eau, sur le mi-point de la noyade… Bon…

Une autre partie de son thème apportait tout autant de réponse. Il s’agit du mi-point fatal MA/SA (Mars/Saturne). Ce mi-point est, de manière très fréquente, en rapport avec la mort de l’individu. Dans son thème natal, Naya a ce mi-point conjoint au mi-point NL/HA (Noeud Lunaire/Hadès) qui parle de lien négatif ou de mise en relation avec quelque chose ou quelqu’un qui apporte des malheurs. On a donc ici un double mi-point très négatif qui n’attendait qu’une activation pour apporter le coup fatal.

Or, au moment de son décès, son MC (milieu du ciel) apparaissait justement en direction d’arc sur ces mi-points (le MC signifie “je, moi”, en langage uranien, donc “je, moi” sur le mi-point de la mort…), en même temps que… Neptune dirigé ! A nouveau ! Or, Neptune sur NL/HA revient à la même signification que le mi-point vu précédemment, NE/HA=NE : la mort par noyade. Les deux configurations parlent de mourir noyé, ou de dégâts causés par les eaux. Et enfin, on voit qu’au même endroit tombaient à la fois Uranus, planète des accidents, des imprévus ou de la soudaineté, et Admète, planète de l’interruption, du blocage, de l’isolement (rester bloqué sous les eaux) ainsi que de l’activité qui s’arrête (le cœur qui ne bat plus, le corps qui ne se débat plus…) donc la mort.

Ainsi, à la question “pouvait-on le voir”, oui, bien entendu, c’était bien là et clairement visible. Sauf qu’en étudiant un thème même pour faire des prévisions, il est rare que nous cherchions, parmi les milliers de mi-points possibles, spécifiquement la noyade, l’accident de voiture ou l’explosion de grille pain ! Ce n’est pas parce que quelque chose se “voit” que l’on va vraiment le “voir” !

Aux deux questions suivantes : “lui aurais-je dit” et “aurait-elle pu l’éviter”… c’est une épine dans le pied ! Car même en lui disant, rien ne peut garantir que cela permette de l’éviter. Parfois pire : qu’est-ce qui peut garantir au praticien que l’on ne va pas faire tomber l’individu dans un piège à la “Oedipe” qui provoquera la mauvaise prédiction (tuer son père et épouser sa mère) justement parce que tout aura été fait pour l’éviter ? Rien ne peut garantir que quelque chose puisse être évité, ni qu’en essayant de l’éviter on ne se mette pas à la produire.

Nos vies sont des mystères. Soyons informés, mais sans doute est-ce plus sage de parfois se laisser porter sans s’interroger.

*énorme pensée pour Naya et son fils*

Kevin Meunier

by Kevin Meunier

Taropeute® et astrologue, Kevin Meunier est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Tarot de Marseille, la spiritualité ou le développement personnel. Graphiste et coach vocal de formation, il deviendra journaliste pour la chaîne Baglis.TV ou artiste de scène pour le Théâtre Mogador de Paris (France).

1 Commentaire

  • Sébastien Vaillant
    Sébastien Vaillant

    14.08.2020 at 15 h 26 min

    Un très bel article sur la question du libre arbitre et du destin ! Hyper bien expliqué.
    Pour la question “pouvait- on le voir” il est clair que nous ne pouvons pas étudier tous les mi-points sur le Thème de naissance mais peut-être possible de restreindre à la Re-naissance grâce à la Révolution solaire ? et donc d’avoir un zoom sur cette dernière année ?
    Bises

Répondre

Nous suivre