...est comme ce qui est en bas

 
https://www.astrologieuranienne.com/wp-content/uploads/2020/09/astrologie-uranienne-bourse.jpg

L’Astrologie Uranienne est un outil fantastique pour se connaître, anticiper les grands évènements de notre vie, de la rencontre amoureuse au divorce, en passant par les déménagements ou changements d’emploi. On l’utilise pour observer sa santé ou pour même pour retrouver son heure de naissance. Mais et si son utilisation pouvait voir plus grand ? Après tout, nous avons déjà vu qu’elle pouvait prédire les évènements tragiques ailleurs dans le monde (je ne suis personnellement pas peu fier d’avoir su voir l’arrivée du coronavirus ou de l’explosion de l’usine de Rouen entre autres évènements). La question du jour est donc : l’astrologie peut-elle anticiper les mouvements boursiers ? Peut-elle aider à prévoir les fluctuations de Wall-Street et compagnie ? Evidemment, vous vous en doutez, la réponse est oui ! Réponse en image.

Tout d’abord, l’image ci-dessus pour vous faire un rappel des glyphes planétaires, afin de pouvoir lire les cartes avec moi.

Le plus célèbre des krash boursier reste sans conteste celui de 29. Pas tant pour le taux de sa chute que pour les conséquences que cela aura eu. Que voyons-nous au moment de la chute ?

Nous voyons Jupiter, planète de l’argent, face au Soleil, la santé. Cela nous parle donc de “santé financière”. Les deux ensemble se trouvent justement conjoints au mi-point Apollon/Kronos-Zeus, ce qui nous parle des institutions officielles de finances ou de commerces, des lieux où les choses vont très vite, où des ordres/instructions sont donnés rapidement. Oui bon bah la Bourse quoi !

Et d’ailleurs, cela n’a rien de surprenant puisque Friedrich Sieggrün, le découvreur d’Apollon (ainsi que d’Admète, Vulcain et Poséidon) s’est justement basé sur les fluctuations de la Bourse pour découvrir Apollon ! Donc forcément, ce qui touche la Bourse touche Apollon !

Or, ces mêmes planètes se trouvent touchées par trois autres qui, ensemble, font un sacré paquet de mal : Uranus, Admète et Zeus. Uranus parle de soudaineté ou de chose surprenante, Admète parle de l’arrêt, des choses qui se figent et de la matière. Hadès parle de maladie, de mort, de disparition. Admète et Hadès ensemble parle de perte matérielle, de disparition de ce qui était et qui n’est plus. Et avec Uranus, c’est donc une perte soudaine.

Et bien entendu, tout cela se déroulait au mi-point Saturne/Pluton. Saturne, la coupure, le fardeau, la blessure, l’épreuve ou l’entrave, et Pluton, ce qui évolue, change, fluctue. Donc une chute dans l’évolution des courbes, une blessure dans la progression des taux. Tout pour montrer une profonde disparition financière. Et d’ailleurs…

Apollon se trouve justement au mi-point de Neptune/Vulcain. Neptune, la disparition, l’annihilation, la dilapidation, et Vulcain qui amplifie tout ce qu’il touche, provoquant alors chez cette Bourse/Apollon un véritable raz-de-marée.

Aucune surprise donc à trouver ce même Neptune entre Apollon et Cupidon (les institutions financières, les groupes commerciaux, les endroits où l’on parle d’argent), au mi-point de Soleil/Hadès (la mauvaise santé).

Nous avons donc tout un tas de planètes conjointes pour donner une mauvais santé aux finances au moment du Krash. Entre Jupiter, Apollon, Zeus, Kronos, Soleil, Hadès, Cupidon, Neptune, Vulcain, Pluton, Saturne, Uranus et Admète, c’est toute une configuration complexe qui génère cet état. Pas uniquement un seul aspect, cela serait trop léger.

Ce jour, 10 Septembre 2020, que voyons-nous dans le ciel ?

Cupidon/Apollon de nouveau en relation avec Soleil/Hadès et avec Neptune. Tandis que Jupiter, au mi-point de tous ces mêmes mi-points, se retrouve touché de nouveau par Uranus et Admète, exactement comme en 29 ! On notera par ailleurs que Jupiter se trouve entre Kronos et Zeus, là où en 29, c’était Apollon. Mais ces deux planètes ont un sens très proche car l’une est “l’octave supérieure” de l’autre. J’explique cela davantage en cours afin de comprendre ce que sont des “octaves”.

Tandis que, de nouveau, la santé financière de Soleil/Jupiter se trouve porté par l’ensemble Pluton et Saturne (puisque PL=JU/SA), les mêmes planètes donc qu’en 29 qui se réactivent.

Et finalement, sans surprise, on retrouve de nouveau Apollon au mi-point de Neptune/Vulcain et touché par Hadès. Même cause, même effet. Car en effet, depuis quelques jours…

La Bourse a en effet très sévèrement dévissé depuis ce 3/4 Septembre 2020, date à laquelle ont été prises les captures d’écran du ciel vues ci-dessus. Je le redis donc : même cause même effet. On peut alors clairement identifier les mouvements boursiers via l’Astrologie Uranienne et il serait alors facile de prédire les prochaines dates où ces effondrements auront lieu. Sauf que, parfois, ne rien dire peut être mieux. Car en prévenant, les boursicoteurs s’affoleraient, les actions seraient revendues et le cours s’effondreraient d’autant plus.

Ce n’est pas parce que l’on sait qu’il faut forcément tout dire 😉

Quoi qu’il en soit, à ce jour, la presse s’interroge encore sur le fait de craindre ou non un important krash. L’astrologie a parlé. Aux hommes maintenant de décider…

Kevin Meunier

by Kevin Meunier

Taropeute® et astrologue, Kevin Meunier est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Tarot de Marseille, la spiritualité ou le développement personnel. Graphiste et coach vocal de formation, il deviendra journaliste pour la chaîne Baglis.TV ou artiste de scène pour le Théâtre Mogador de Paris (France).

1 Commentaire

  • Alex Ancelia
    Alex Ancelia

    13.09.2020 at 20 h 44 min

    Merci beaucoup pour ces partages. Je n’ai suivi que la session 1 (je me raisonne pour ne pas prendre la suite immédiatement), mais cela me permet de mieux appréhender ce que j’ai déjà vu.

Répondre

Nous suivre